lundi 18 juin 2018

installation "archaelogical Moya museum" et concert de Plairob sur Muse...





installation de l'artiste français Patrick Moya "archaelogical Moya museum" et concert du chanteur italien Plairob à l'occasion de la réouverture de Museum Island : celebre île de second Life consacrée aux monuments de l'antiquité. Un serious game qui permet de visiter les reproductions des monuments.
"The wonderful land created by Carlolello Zapatero. We want to share art and culture with all of you... and entertaiment, and joy! Come to walk between ancient monuments or simply to sit and talk or play some games with your friends."

lundi 11 juin 2018

Patrick Moya Live painting et projection Soirée Face C'FACTORY, Mamac



 Live painting et projection Soirée Face

10 JUIN 2018 Dj Roger Gerressen & guests

C'FACTORY, Parvis du Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain de Nice








mardi 9 janvier 2018

concert sur la reproduction virtuelle de l'exposition MOYA à la Galerie ...



"Première soirée sur la reproduction virtuelle de l'exposition "le Cas MOYA" (en réel à l'espace culturel départemental Galerie Lympia sur le port de Nice)
soirée italienne avec la chanteuse Ladyb en live et Dj Adam.
la soirée se termine par une visite de la reproduction de l'exposition qui se trouve sur le Moya Land de l'artiste rfraçais Patrick Moya"

jeudi 4 janvier 2018

Retro 2017 du Moya Land de second Life et du Studio Moya

toutes les activités de 2017 sur le Moya Land - les célébrations des dix ans de sa création, les rencontres avec les visiteurs. Les films réalisés par le studio Moya pour des évènements réels: pour les expositions à Cormeille en Parisis, à Draguignan, Cuneo, Nice... Le Carnaval de Nice virtuel projeté en réel, les soirée Dolly Party, la soirée face sur le parvis du Mamacet les exposition sur d'autres îles de second life ainsi que les soirée privatives sur la place Moya. 






lundi 31 juillet 2017

Le Moya land sur SANSAR
















Sansar le nouveau monde virtuel en VR autorise les créateurs invités pour sa période de test à partager leurs photos . l'invitation qui date de quelques mois était assortie d'une close de confidentialité levée aujourd'hui. Sansar est le nouveau monde virtuel de la société Linden Lab (Second life) adapté à la réalité virtuelle. pour l'instant le Moya land a installé un Moya Museum et une reproduction de la chapelle de Clans

le Moya Museum
 vue de la chapelle Moya de Clans

Interieur de la chapelle Moya de Clans

mercredi 14 juin 2017

Film Moya Réalisé pour la soirée Face C'Factory Mamac Nice

Film tourné dans l'univers virtuel de l'artiste Patrick Moya pour la soirée Face C'Factory Mamac Nice.
Musique : DJ Masda, XLR8R Podcast
Le serious game "Moya Land" est un univers virtuel crée par l'artiste français Patrick Moya et accessible via 4 simulateurs hébergés sur Second Life. Il permet de rencontrer l'artiste et de visiter les maquettes 3D de ses expositions passées et en cours et de participer à des visites guidées ou des soirées de vernissage.



mardi 6 juin 2017

VJ Moya soirée FACE C'FACTORY MAMAC Parvis du Musée d'Art Contemporain d...





Projections et Live Painting de Patrick Moya pour la soirée FACE w/ Onur Ozer, DJ Masda, Mood Morning 
C'FACTORY MAMAC Parvis du Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain de Nice - images du Moya land de Second life - "le serious game interactif de l'artiste français patrick Moya"

Performer, visual and digital artist, Patrick Moya make an art mediterranean, funny, baroque, generous and delightful. In Nice (big city near the sea), where he lives, he is the last part of the artistic trend, « Ecole de Nice ».

samedi 11 février 2017

Cyber Carnaval de Nice 2017 sur Second Life





Le Cyber Carnaval de Nice - Le serious game festif et culturel
en partenariat avec l'Office du Tourisme et des congrès de Nice Côte d'Azur
Le cyber Carnaval de Nice réunit des internautes des cinq continents sur une reproduction 3D de 
la place Masséna, dans l'univers interactif de l'artiste niçois Patrick Moya sur Second Life.
Connectés depuis leurs ordinateurs via leurs avatars, ils participent à une parade virtuelle.
lLe film est retransmis sur les écrans géants de la Place Masséna.

Cyber Carnaval de Nice 2017 roi de l'Energie - le Serious Game





Le Cyber Carnaval de Nice - Le serious game festif et culturel

en partenariat avec l'Office du Tourisme et des congrès de Nice Côte d'Azur

Le cyber Carnaval de Nice réunit des internautes des cinq continents sur une reproduction 3D de 

la place Masséna, dans l'univers interactif de l'artiste niçois Patrick Moya sur Second Life.

Connectés depuis leurs ordinateurs via leurs avatars, ils participent à une parade virtuelle.

lLe film est retransmis sur les écrans géants de la Place Masséna.

Avec la participation, cette année, d'artistes de second life sur le thème de l'énergie : avec la participation

des artistes de Second Life : Romy Nayar, Ux Hax, Jean François Reveillard, Aneli Abeyante, Aiko Maeda, Chapichapo Delvalle, Nomashexagon, Stephen Andrew Vaughan,Tubal Amiot, Kurz, DJ Patrick, Francesca Caeran Event's, Patrick Moya...et de nombreux internautes

lundi 17 octobre 2016

à la lecture de l’hypertexte


Extrait du livre de Patrick Moya "l'art dans le nuage" aux éditions Baie des Anges en 2012


"Lire, c'est souvent livrer son intelligence ou son érudition au hasard. C'est d'autant plus vrai avec l'augmentation exponentielle des publications sur internet, qui offrent un nombre de combinaisons infinies, soumises aux lois d'une grande loterie culturelle. J'avais été fasciné, étant plus jeune, par les digressions de Raymond Hains que je côtoyais à Nice ou à Paris : il m'invitait à déjeuner, non pas pour parler avec lui mais pour que je l'écoute, dans un long monologue, suivre un fil fait de jeux de mots, qui le menait d'un simple nom de rue au nom d'un centre d'art, à celui d'un artiste, pour revenir au nom du restaurant où l'on mangeait, parcourant avant l'heure les voies d'un hypertexte mental.

Patrick Moya "La comédie de l'Art" manifestation de Verbes d'Etats Cours saleya 1986- NICE













J'avais trouvé là une réponse à cette question de savoir ce qu'allait devenir la culture face au trop plein de livres : on ne pourrait plus, dans le futur, faire de choix en toute certitude. Faute de pouvoir être universel, je ne pourrais faire une oeuvre qu'à partir de ce que je n'avais pas choisi mais qui s'imposait à moi : mon nom. Et si j'ai inscrit les quatre lettres de mon nom, M.O.Y.A., dans mes premières oeuvres, c'est en imaginant la fin probable du copyright. Ce qui me paraissait rendre encore plus nécessaire la présence, au centre de l'oeuvre, de l'attribut le plus évident de l'artiste, sa signature. Une certitude que j'avais acquise très jeune, ayant si souvent entendu dire à propos de Picasso, "il n'y a que la signature qui compte". D'où ma conviction que, pour qu'un auteur reste  le "Maître" de son oeuvre, quelque soit l'utilisation, la copie ou la rediffusion qui en sont faites, il doit mettre sa signature au centre.

Patrick Moya "La Ruée vers l'Art" manifestation de Verbes d'Etats Gare SNCF 1987- NICE
















Cette forme archaïque de copyleft avant l'heure s'est d'ailleurs avérée très efficace. J'ignorais alors que le nom, devenu "lien", serait bientôt la porte d'entrée informatique vers l'oeuvre mais on le pressentait... "

lundi 10 octobre 2016

L'art numérique doit s'échapper du carcan des technologies.

L'histoire des techniques et des matériaux est une des parties de l'histoire de l'art. Elle ne peut en être le point central. L'histoire de l'art est, en elle-même, un épiphénomène de l'art : elle a sans doute été trop souvent revendiquée comme élément nécessaire à la compréhension du phénomène artistique. Les produits de la technologie permettent aujourd'hui de faire soi-même une image ou d'agir sur elle : l'ordinateur Thomson MO5, que j'utilisais au milieu des années 80, fut pour moi le premier moyen d'intervenir dans l'image télévisée, comblant mon fantasme de pénétrer au coeur de cette image. Il est inutile de se poser la question de savoir si l'ordinateur est le médium ou le support de l'art : il est les deux. Pour autant, le net art, comme l'art numérique, utilisent souvent les processus habituels de l'art contemporain, qu'on imagine être les seuls à pouvoir conférer le statut d'oeuvre d'art : le détournement, l'altération, le retournement du sens ainsi que le message sociétal ou politique. A l'apparition de chaque nouveau média, il est facile de deviner comment les artistes le détourneront pour faire oeuvre. Un simple logiciel bien programmé pourrait faire ce travail. Mais c'est sans doute parce que ce serait trop facile, qu'il faut trouver ailleurs ce que sera le processus de la fabrication de l'art. L'art numérique, qu'on imagine pouvoir faire échapper l'oeuvre à la matière, s'alourdit trop souvent de technologies destinées à le montrer dans les structures des musées ou des festivals. Pourtant, c'est l'immatérialité de l'oeuvre et surtout de sa démonstration qui fait sa spécificité. En entrant dans le nuage, il ne pourra que se débarrasser de cet attirail technologique devenu inutile dans un univers où il n'y a plus d'espace spécifique d'exposition.



Extrait du livre de Patrick Moya "l'art dans le nuage" aux éditions Baie des Anges en 2012